Louange & prière – Volume 321

Le 17 mai 2018
 
Chers amis,
 
 

La Parole de Dieu contient ces mots : « Elle a du prix aux yeux de l’Éternel, la mort de ceux qui l’aiment. » (Psaume 116:15). Je viens d’assister à un service commémoratif pour M. Albert Evans, qui est entré en présence du Seigneur le 6 mai. Sa vie terrestre a duré près de 94 ans, une période pendant laquelle il s’est consacré à aider les gens, y compris notre famille. À l’été 1995, juste après la naissance de notre quatrième enfant, M. Evans est venu aider mon beau-père, Rév. Clarence Shelly, et moi-même à rénover notre maison, ce qui comprenait l’ajout d’une chambre. M. Evans m’a présenté un outil qui s’est avéré très utile pour enlever les clous. Je me souviendrai de lui comme un bel exemple de ce qu’est un homme généreux et pieux. S’il vous plaît, priez pour Mme Gwenyth Evans, leurs trois filles et leurs familles durant leurs deuils.

Être dans le bâtiment où l’église baptiste Calvary s’est réunie pendant de nombreuses années à Châteauguay a ramené un certain nombre de souvenirs. Karen et moi avons eu le privilège de partager avec les dames de l’église au sujet du ministère auquel Dieu nous a appelés. La dame qui nous a invités à parler était Mme Hazel Hoare, qui est allée avec le Seigneur il y a quelques années. Elle, comme M. Evans, était dévouée au Seigneur. Quelle bénédiction d’avoir connu de tels saints sincères, qui ont dit ce qu’ils voulaient dire et voulaient dire ce qu’ils ont dit!

L’une des questions que M. Evans me posait parfois était : « Travailles-tu fort ou travailles-tu à peine? » Il a dit cela avec légèreté, mais il y a beaucoup de choses à considérer dans ces mots. Quand nous pensons à tout ce que le Seigneur Jésus a enduré pour nous libérer de nos péchés, nous devrions nous efforcer sincèrement, dans la puissance du Saint-Esprit, de le servir de toutes nos forces. Dans le psaume 116:13, le psalmiste écrit : « J’élèverai la coupe du salut et j’invoquerai l’Éternel ». Dans sa Bible d’étude, David Jeremiah commente : « La coupe du salut décrit la provision de Dieu. Le Seigneur remplit la coupe de la vie de chaque croyant avec la bénédiction du salut. Cette coupe est gratuite pour l’humanité, mais elle coûte tout à Jésus! »

Écriture pour le week-end : « Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité. » 2 Timothée 2:15 (LSG)

Pensée pour le week-end : « Dieu a créé le monde en un instant, et c’était un beau processus. Il a recréé le monde sur la croix – et c’était un processus horrible. C’est comme ça que ça fonctionne. L’amour qui change vraiment les choses et rachète les choses est toujours un processus de substitution. » – Timothy Keller (tiré de son livre « Jesus the King »)

 

Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 320

Le 10 mai 2018
 
 
Chers amis,
 
 

Dans le blogue de la semaine dernière, j’ai cité le regretté Richard DeHaan, dont son père, le Dr Martin Ralph DeHaan, a commencé un ministère radiophonique en 1938, plus tard connu sous le nom de « Radio Bible Class ». Pour plus d’information à ce sujet, visitez : https://ourdailybread.ca/. Beaucoup de choses ont changé au cours des quatre-vingts dernières années, mais l’importance de connaître le Christ reste la même.

Dimanche dernier, la classe des enfants que j’ai enseignée à l’église a regardé les rois d’Israël identifiés dans 1 Rois 16. Il était triste de lire que beaucoup de rois « fut ce qui est mal aux yeux de l’Éternel ». Cette faille de caractère majeur a prévalu dans une telle mesure que le Seigneur a été provoqué à la colère.

Beaucoup de gens pensent que Jésus est « doux et docile », mais la Parole de Dieu révèle qu’il était en colère quand il a vu les changeurs d’argent dans les cours du temple. Après avoir fait un fouet et renversé des tables, Jésus a dit à ceux qui vendaient des colombes de « Ôtez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic. » (Jean 2:16). Le Docteur David Jeremiah a écrit : « Dieu approuve la colère contre le péché (Éphésiens 4:26) … Jésus a agi comme il l’a fait à cause de la malhonnêteté des changeurs et de leur mépris du but du temple, soit le lieu du culte. Jésus allait de nouveau vider le temple, vers la fin de son ministère public (Luc 19:46). » L’apôtre Jean rapporte qu’après avoir vu Jésus vider le temple, les disciples se souvenaient de ce qui est écrit dans Psaume 69:9 – « Car le zèle de ta maison me dévore ».

Dans son livre, « Jesus the King », Timothy Keller examine l’incident qui est enregistré dans Marc 9:19-29, révélant le contraste entre l’approche des disciples d’un garçon possédé par un démon et l’attitude du père du garçon. Les disciples ont essayé d’exorciser le démon sans prier, alors que le père du garçon a admis sa faiblesse et s’est tourné vers le Christ pour de l’aide. Comme nous devons nous rappeler de tourner les yeux sur Jésus!

Écriture pour le week-end : « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’il vous élève au temps convenable; et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » 1 Pierre 5:6-7 (LSG)

Pensée pour le week-end : « La justice parfaite est impossible pour nous, et si vous attendez cela, vous ne viendrez jamais dans la présence de Dieu. Vous devez admettre que vous n’êtes pas juste et que vous avez besoin d’aide. Quand vous pouvez dire cela, vous vous approchez de Dieu pour l’adorer » – Timothy Keller (de son livre « Jesus the King »)

 

Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 319

Le 3 mai 2018
 
 
Chers amis,
 
 

Avez-vous déjà expérimenté le Seigneur dirigeant précisément vers ce dont vous aviez besoin? Cela aurait pu être un travail ou un endroit pour vivre ou peut-être même un conjoint! La semaine dernière, j’ai vécu une expérience beaucoup moins profonde, mais néanmoins très encourageante. Je cherchais un certain livre et je me suis retrouvé à chercher un autre livre intitulé « Good News for Bad Times ». Dans son étude de 1 Pierre, Richard W. De Haan écrit : « Un distinctif de tous les chrétiens est qu’ils sont les élus de Dieu. Pierre dit : ‘élus selon la prescience de Dieu le Père’ (1 Pierre 1: 2). Chaque fois que le terme élection est mentionné, cela soulève des questions dans l’esprit de beaucoup de gens. Ils se demandent comment l’enseignement que Dieu a choisi pour le salut éternel peut être réconcilié avec l’emphase biblique sur la responsabilité de l’homme et sur sa volonté libre. »

 Quand j’étais avec Opération Mobilisation en Europe, je me souviens que George Verwer avait mentionné que Dieu avait utilisé des hommes comme George Whitfield et John Wesley de manière puissante, malgré leurs opinions théologiques différentes. J’ai trouvé que les commentaires de Richard De Haan étaient également perspicaces : « L’une des raisons de la confusion est que les gens sont enclins à adopter une position extrême. Certains théologiens pourraient être appelés hyper-calvinistes. Ils disent que Dieu dans l’éternité a choisi certains d’être sauvés et en même temps décrété que d’autres devraient être damnés. Ces théologiens mettent tout l’accent sur le choix souverain de Dieu et nient que la volonté libre de l’homme y ait sa part. Ils soutiennent que tout le monde est prédestiné par Dieu à être sauvé ou prédestiné à être condamné.

D’autres théologiens ont pris le point de vue opposé et, à toutes fins pratiques, nient la souveraineté de Dieu. Ils disent que le Seigneur a connu d’avance ceux qui croiraient en Jésus, et qu’il les a choisis pour cette raison. Selon ce point de vue, tout dépend de la volonté de l’homme. Cela conduit à l’idée fausse qu’un individu peut traverser la vie en alternant des périodes d’être sauvé et d’être perdu. De tels croyants ne possèdent pas l’assurance bénie d’avoir été choisis par Dieu ni la confiance qu’il les gardera sauvés jusqu’à ce qu’ils reçoivent leur héritage au ciel. »

De Haan poursuit : « Je crois que la vérité concernant l’élection et la volonté libre de l’homme peut être trouvée quelque part entre ces deux positions extrêmes. L’élection et la volonté libre de l’homme sont enseignées dans la Parole de Dieu. Nous devons reconnaître que Dieu a effectivement choisi certains d’être sauvés, mais nous devons également reconnaître que l’homme a une volonté et qu’il est un être moral responsable. Cela dit, nous devons admettre que pour notre compréhension humaine limitée, c’est un mystère qui dépasse la compréhension totale. »

Richard De Haan conclut : « L’élection de Dieu et la volonté libre de l’homme sont enseignées dans les Écritures. En conclusion, les deux idées sont rassemblées dans une phrase (Jean 6:37). Le voilà! L’élection et la volonté libre de l’homme dans la même déclaration. Dieu fait sa part et nous devons faire la nôtre. Il fait l’élection, mais nous devons recevoir le salut qu’il offre en croyant en Jésus-Christ. » Il donne ensuite une illustration d’une voie de chemin de fer : « Appelons un rail ‘l’élection’ et l’autre rail ‘la volonté libre de l’homme’. Le train théologique de la vérité biblique a besoin de deux rails. Si vous supprimez le rail de la volonté libre de l’homme, vous vous écroulerez dans le fossé du fatalisme. Si vous supprimez le rail de l’élection souveraine, vous vous retrouverez dans la boue du salut par les œuvres et l’insécurité craintive. Les deux côtés de la vérité doivent être acceptés et crus. Si nous regardons une voie ferrée à l’horizon, nous voyons qu’au loin les deux rails semblent se fondre en un. Donc, ces deux grandes vérités trouvent une réelle harmonie dans l’esprit de Dieu ». Extrait de « Good News for Bad Times » de Richard W. De Haan, © 1975 par Radio Bible Class, et utilisé avec la permission de Discovery House, Grand Rapids MI 49501. Tous droits réservés.

Hier soir, Karen et moi avons eu le privilège d’assister à un spectacle extraordinaire au Centre Bell. Certains des meilleurs patineurs artistiques au Canada se sont illustrés avec une telle agilité et force qu’ils ont mérité de nombreuses ovations. Ce matin, j’ai regardé sur Internet pour savoir quel âge avait Elvis Stojko (il a 46 ans) et j’ai appris qu’il a traversé une période difficile après avoir patiné aux Jeux olympiques de Nagano, au Japon, en 1998. Pour en savoir plus sur Elvis, veuillez visiter : https://skatecanada.ca/2015/07/stojko-returns-to-canada-healed/.

Écriture pour le week-end : « Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; » Jean 6:37 (LSG)

Pensée pour le week-end : « La révélation signifie ‘faire connaître’ ou ‘dévoiler’. La révélation nécessite un ‘révélateur’, qui dans ce cas est Dieu. Cela exige également des ‘auditeurs‘ – les prophètes et les apôtres choisis qui ont enregistré dans la Bible ce qu’il leur a dit. La révélation est une communication dans laquelle Dieu est à une extrémité et l’homme à l’autre. Dans la révélation que Dieu a établie entre lui et nous, nous pouvons trouver une nouvelle dimension de la vie, mais nous devons ‘syntoniser‘. » – Billy Graham (de son livre « How to Be Born Again »)

 

Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 318

Le 26 avril 2018
 
 
Chers amis,
 
 

Les nouvelles que beaucoup de gens ont anticipées depuis longtemps sont arrivées cet après-midi : un humoriste célèbre a été reconnu coupable d’agression sexuelle envers une femme canadienne en 2004. Les avocats de Bill Cosby ont déclaré qu’ils étaient déçus du verdict, mais qu’ils allaient interjeter appel de la décision. Plus tôt aujourd’hui, nous avons reçu un courriel de Jay Sekulow, le conseiller en chef de l’ACLJ, décrivant une affaire qui implique également un appel, mais qui est complètement différente de celle qui a eu lieu dans les médias. Voici ce que Sekulow a écrit : « Une mère chrétienne a été condamnée à être pendu au Pakistan pour sa foi – mais finalement, il y a une lueur d’espoir. Asia Bibi a passé près de 8 ans dans le couloir de la mort au Pakistan, séparée de son mari et de leurs cinq enfants. Son « crime » supposé – le blasphème, pour avoir offert à un collègue musulman un verre d’eau. Ce n’est pas la justice. C’est barbare. »

Sekulow poursuit : « Son appel stagnant a été retardé encore et encore. Enfin, le juge en chef de la Cour suprême du Pakistan vient d’annoncer que la Cour comparaîtra bientôt devant l’appel d’Asia Bibi. Il est incompréhensible de voir ce que cette épreuve a fait à sa famille horrifiée, de l’avoir arrachée complètement, de savoir qu’elle est menacée d’exécution, et de prier désespérément pour tout signe d’espoir.

C’est notre devoir sacré d’agir. À l’ACLJ, nous avons mobilisé notre bureau sur le terrain au Pakistan. Nous avons envoyé de nombreuses lettres légales au Pakistan pour réclamer sa liberté. Nous avons fait des interventions orales en son nom à l’ONU.

Maintenant que la Cour suprême du Pakistan se prépare à entendre son appel, Asia Bibi a besoin de VOUS. Rejoignez plus de 700 000 personnes pour réclamer la liberté de cette mère chrétienne. » Vous pouvez signer une pétition demandant la liberté d’Asia Bibi à l’adresse suivante : https://aclj.org/persecuted-church/save-christian-mom-asia-bibi-from-execution?utm_medium=Email&utm_source=ExactTarget&utm_campaign=d-04262018_top-PC_seg-NOexNO20plFBR_typ-PT

Dimanche soir, des centaines de croyants se sont rassemblés dans une église de Montréal pour chanter des louanges au Seigneur, sous la direction de Paul Baloche et Brian Doerksen. Chantant « Ton nom » et d’autres chansons en français et en anglais était une bénédiction spéciale, tout comme rencontrant Brian Doerksen. Pendant le concert de dimanche, Brian a raconté comment il a traversé une période difficile de cinq ans où « les mots ne venaient pas ». Nous sommes très heureux qu’il écrive de nouveau des chansons d’adoration.

Écriture pour le week-end : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » Matthieu 5:16 (LSG)
 

Pensée pour le week-end : « Le mot patience est dérivé du mot latin souffrir … La vraie patience est la perte de notre volonté dans sa volonté parfaite. » – Andrew Murray (de son livre « Waiting on God »)

 
 
Dans sa grâce,

 

Steve Frank


Louange & prière – Volume 317

Le 19 avril 2018
 

 

Chers amis,
 

Aimez-vous regarder les gens? Je trouve très intéressant d’observer comment les gens agissent. Alors que j’étais assis dans la salle d’urgence d’un hôpital hier, j’ai eu l’occasion d’entendre et de voir des choses que je n’aurais pas deviné si on m’avait demandé de prédire ce que je verrais et ce que j’entendrais. Une vieille dame était étendue sur le plancher pour soulager un mal de tête. Une jeune femme a dit aux gens autour d’elle qu’elle avait 36 ​​ans et qu’elle était impatiente de quitter le pays pour échapper au froid. Elle a dit aussi qu’elle était enceinte et qu’elle avait une fille il y a vingt ans. Une jeune femme à côté d’elle lui a dit qu’elle attendait depuis six heures les résultats d’une prise de sang.

Nous passons beaucoup de temps à attendre, n’est-ce pas? Parfois, c’est de voir un professionnel de la santé et d’autres fois, c’est dans un magasin ou dans un garage de mécanicien. À mesure que nous vieillissons et que nous voyons plus de médecins que lorsque nous étions plus jeunes, nous devrions apprécier la bonne santé que nous avons, si nous l’avons. Récemment, nous avons été attristés d’apprendre le décès d’une fille des amis en Ontario, que nous avons visités il y a 18 mois. S’il vous plaît, priez pour Brian et Sharon pendant leur deuil.

Dans notre petit groupe d’église, chaque personne a un défi de santé ou un défi de travail ou les deux. La femme de notre pasteur, Melissa, a connu plusieurs problèmes de santé au cours des dernières années. Le pasteur Brad enseigne actuellement sur le livre de Job et je pense à  ceux qui éprouvent la douleur physique et émotionnelle.

Un homme qui a survécu une épreuve très difficile était Louis Zamperini, dont l’histoire de sa vie est racontée dans un film que Karen et moi avons regardé. Ce que je ne savais pas, c’est que Louis est venu à la foi en Christ quatre ans après avoir été sauvé en 1945, après avoir été prisonnier de guerre pendant deux ans et demi. Dr Billy Graham a écrit à propos de Louis dans son livre « Nearing Home » : « À quatre-vingt-quatorze ans, il a voyagé de sa maison en Californie à Charlotte, en Caroline du Nord, où il a gracieusement apparu à la bibliothèque Billy Graham. Pendant plusieurs heures, il a serré les mains des gens et a dédicacé des exemplaires du livre ‘ Unbroken, ’ l’histoire de sa vie. Le lendemain, il a passé deux heures chez moi où nous avons déjeuné ensemble. Cela faisait plusieurs années depuis la dernière visite. Louis a patiemment répondu à mes questions en lui demandant de raconter ses expériences qui ont mené à sa conversion. »

L’histoire continue : « Quand Louis a été sauvé en 1945 et a été accueilli comme un héros de guerre, il a connu la célébrité de courte durée, suivie par des moments difficiles. Humainement parlant, il avait raison d’être amer et cynique. Sa femme, cependant, l’a persuadé d’assister à notre croisade de 1949 à Los Angeles où nous avons conduit des réunions d’évangélisation et prêché l’Évangile pendant six semaines d’affilée. Quand Louis revint la deuxième nuit, au lieu de se retirer tôt comme il avait prévu de le faire quand l’invitation fut faite, il dit que le Saint-Esprit a agrippé son cœur et qu’il est allé dans une salle de prière où il s’est repenti de son péché,  donnant sa vie entièrement au Seigneur Jésus-Christ. »

Hier soir, j’ai été soulagé que la personne avec qui j’étais à l’hôpital se portait assez bien pour être déchargée. Une autre patiente a quitté en même temps et à mesure que les fauteuils roulants s’approchaient l’un de l’autre, j’ai plaisanté : « C’est une course pour voir qui arrivera à la sortie en premier ! » Pour certaines personnes, la vie est un marathon ; pour d’autres c’est un sprint. L’important est de connaître notre destination. Mark Hitchcock, un pasteur à Oklahoma, partage ceci : « Peut-être que vous avez lu à propos de la pierre tombale dans un vieux cimetière en Indiana qui porte cette épitaphe :

                        Pause, étranger, quand vous passez près de moi ;

                        Comme vous êtes maintenant, une fois j’étais,

                        Comme je suis maintenant, ainsi vous serez,

                        Alors préparez-vous à la mort et suivez-moi.

            Un passant inconnu a lu ces mots et a gravé cette réponse ci-dessous :

                        Pour vous suivre je ne suis pas à l’aise,

                        Jusqu’à ce que je sache dans quelle direction vous êtes allé. »

Écriture pour le week-end : « Tu es ma cachette et mon bouclier; J’espère en Ta parole. » Psaume 119: 114 (LSG)

Pensée pour le week-end : « L’Évangile est que Dieu ne vous relie pas sur la base de ce que vous avez fait (ou n’avez pas fait) mais sur la base de ce que Jésus a fait, dans l’histoire, pour vous. Et cela le rend absolument différent de toute autre religion ou philosophie. » – Timothy Keller (tiré de son livre « Jesus the King »)

 

Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 316

Le 12 avril 2018
 
Chers amis,
 
 

On se souviendra longtemps de vendredi dernier comme étant le jour où plus d’une douzaine de personnes sont morts dans un accident horrible à Humboldt, en Saskatchewan. L’équipe de hockey junior était dans un autobus en direction de Nipawin pour jouer le cinquième match d’une série éliminatoire. Pour plus d’informations, s’il vous plaît visitez : http://thestarphoenix.com/news/local-news/humboldt-broncos-bus-involved-in-highway-crash. Le dimanche soir, un service commémoratif a eu lieu dans l’arèna où les Broncos ont joué leurs matchs à domicile. L’aumônier de l’équipe, le pasteur Sean Brandow, a partagé ses pensées dans une adresse émotionnelle, qui peut être consultée sur : https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=MJXGSw1WvKY.

Le vendredi soir, Karen et moi étions dans une église au centre-ville de Montréal, où des centaines de personnes (la plupart de moins de 25 ans) se sont rassemblées pour un concert de louange. Comme c’était merveilleux de voir un si grand groupe de personnes adorer Dieu! Nous ne savions pas alors que la communauté de Humboldt était sur le point de faire face à une terrible tragédie. Ce matin, j’ai entendu un journaliste raconter l’effusion de gentillesse à Humboldt. Karen et moi avons aussi fait l’expérience de la générosité des gens de Saskatchewan, lorsque nous étions à une conférence missionnaire à Waldheim durant l’été de 1986.

Cette semaine, j’ai commencé à lire le livre de Mark Hitchcock « 55 Answers to Questions About Life After Death ». En examinant les Écritures, nous découvrons ce que le Seigneur a préparé pour ses enfants. Dans son livre « Nearing Home », le regretté Billy Graham a écrit : « Pour quelle maison vous préparez-vous? Certaines personnes passent leur vie à construire des maisons de rêve pour pouvoir profiter de leurs vieux jours. Certains se retrouvent à échanger leurs comptes bancaires pour leur résidence dans un centre de retraite. D’autres passent leurs derniers jours dans des maisons de soins. Pour ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas, choisir votre maison éternelle est la décision la plus importante que vous allez prendre. Pour le chrétien, le dernier kilomètre du chemin est un témoignage de la fidélité de Dieu, car il a dit : ‘ Je vais vous préparer une place ‘ (Jean 14: 2). »

Un bon nombre des joueurs de Broncos vivaient dans des maisons loin de leurs familles pendant la saison de hockey. Don Liesemer, qui vivait avec une famille à Montréal quand il jouait au hockey junior, a écrit une lettre ouverte à la famille Humboldt Broncos, qui peut être lue à : https://www.hockeyministries.org/home-ice/blog/a-letter-to-the-humboldt-bronco-family/. S’il vous plaît, priez pour Don, son épouse, Jean, et tous ceux qui servent les familles et les amis de ceux dont la vie a pris fin si soudainement.

Écriture pour le week-end : « L’Éternel est mon berger: je ne manquerai de rien. » Psaume 23: 1 (LSG)

Pensée pour le week-end : « Il y a quelques années, quand Billy Graham était dans son début des années quatre-vingt, un interviewer lui a demandé ce qui l’avait le plus surpris de la vie. Sans hésitation, Dr Graham a répondu, « Sa brièveté. » – du livre « 55 Answers to Questions About Life After Death » par Mark Hitchcock

 

Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 315

Le 5 avril 2018
 
 
Chers amis,
 

Mardi soir, j’ai eu l’occasion de dire à un jeune homme qui a l’intention de se marier plus tard cette année qu’Ésaïe 53 parle du Messie. Bien que je lui ai parlé plusieurs fois en faisant du bénévolat au Centre Bell, ce n’est que cette semaine que j’ai appris qu’il est juif. Il m’a demandé à quelle église j’étais affiliée et je lui ai dit que je suis avec Global Outreach Mission et que je fréquente une église où un autre homme est le pasteur. Pour ceux qui n’ont aucune idée de qui était Ésaïe, il était un prophète qui a vécu environ 700 ans avant la naissance de Jésus. Son nom signifie « Yahweh (Dieu) est le salut » et le livre qu’il a écrit contient 66 chapitres, ce qui correspond au nombre de livres dans la Bible (39 livres dans l’Ancien Testament et 27 livres dans le Nouveau Testament).

John A. Martin (dans « The Bible Knowledge Commentary ») écrit à propos de celui qui a été méprisé et rejeté par Israël : « Il était le genre de personne que les gens ne veulent pas regarder normalement ; ils ont été repoussés par lui. Pour ces raisons, la nation ne l’estimait pas ; ils ne pensaient pas qu’il était important. Il était et est la Personne la plus importante du monde, car il est le Serviteur du Seigneur. » Les chrétiens du monde entier ont célébré Pâques, se souvenant que Jésus-Christ a porté nos péchés sur la croix et s’est levé triomphant sur la mort. Près du début de son ministère terrestre, Jésus a été appelé « l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ! » (Jean 1:29). Bien qu’il ait continué à guérir les malades et à rendre la vue aux aveugles, beaucoup de gens n’ont pas compris qu’il est mort volontairement pour expier les péchés de l’humanité.

La Parole de Dieu déclare que l’Agneau a été « immolé dès la fondation du monde » (Apocalypse 13: 8). Dr David Jeremiah observe : « Quand le Christ est apparu sur la scène pour commencer son ministère terrestre, les Juifs en Israël étaient confus. Ils s’attendaient à l’Ancien des Jours de Daniel (Daniel 7: 9 pour établir son trône … ils étaient fatigués de souffrir de la main des autres nations.) » N’est-ce pas très semblable à la situation dans le monde aujourd’hui? Le monde réclame la paix et cherche un leader pour que cela devienne une réalité.

Dr Jeremiah continue : « Ce qu’ils ont négligé était leur péché et la repentance nécessaire pour faire d’eux des citoyens appropriés du royaume de Dieu à venir. Quand Jésus parlait du péché, ils ne voyaient pas ce qu’il voulait dire – la plupart d’entre eux, de toute façon. Ne manquons-nous pas de voir son point aussi ? Le ministère terrestre de Jésus concernait la croix, pas la couronne. » Mon défunt beau-père, Clarence Shelly, a mis sa foi en Christ le dimanche de Pâques 1946. Si vous n’avez pas encore fait confiance au Seigneur Jésus comme votre Sauveur personnel, je vous exhorte à demander pardon à Dieu pour vos péchés et à recevoir le don du salut que sa mort a rendu possible.

Écriture pour le week-end : « Hommes Israélites, écoutez ces paroles ! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous par les miracles, les prodiges et les signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ; cet homme, livré selon le dessein arrêté et selon la prescience de Dieu, vous l’avez crucifié, vous l’avez fait mourir par la main des impies. Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il fût retenu par elle. » Actes 2: 22-24 (LSG)

Pensée pour le week-end : « La croix vide et la tombe vide fournissent un salut complet. » – tiré de « The Promise of Easter » par Our Daily Bread Ministries ; pour voir le site Web en français, veuillez visiter : https://www.ministeresnpq.org/.

 

Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 314

Le 27 mars 2018
 
Chers amis,
 

Si vous êtes marié, êtes-vous capable de dire que vous jouissez d’un mariage sain rempli d’amour ou éprouvez-vous des tensions et des difficultés dans votre mariage? J’ai récemment reçu un courriel d’une personne de cette dernière catégorie. Cela m’a incité à voir quels livres je pourrais recommander ou envoyer pour aider à améliorer la relation du couple.

Il y a une semaine, j’ai commencé à lire un excellent livre intitulé « How to Talk So Your Husband Will Listen » de Rick Johnson. Vous pouvez lire le premier chapitre de ce livre en ligne sur : http://www.cornerstonechristiansupply.com/firstchapter.asp?mode=view&index=1957. Karen a trouvé ce livre à l’aéroport de Houston sur le chemin du retour de la conférence missionnaire à Tulsa, Oklahoma. Quand j’ai appris qu’elle avait trouvé le livre à l’aéroport de Houston, j’ai été surpris parce que je pensais que les bons livres ne seraient pas vendus dans les aéroports. J’avais tort! Il était également encourageant d’entendre une annonce toutes les quelques minutes indiquant où la chapelle se trouvait à l’aéroport.

Dans le blogue de la semaine dernière, j’ai écrit sur l’influence changeante de l’église au Québec depuis les années 1960. Une institution qui a connu des changements très importants est celle du mariage, où les taux croissants de divorce et d’union de fait entraînent une augmentation du nombre d’enfants élevés par un seul parent. Pour plus d’informations à ce sujet, veuillez visiter : http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/portrait-200810-mono_an.pdf.

Un livre que j’ai trouvé dans notre bureau est « Comment Réussir Votre Mariage » par le Dr Henry Brandt et Phil Landrum. Le troisième chapitre commence par décrire comment un couple « pensait que le mariage éliminerait les malentendus, la solitude et le sentiment de vide ». Leur lune de miel leur a apporté une amère désillusion ». Les auteurs décrivent ensuite les murs invisibles qui montent à mesure que grandissent le ressentiment, l’impatience et d’autres attitudes égocentriques.

Outre la douleur émotionnelle causée par des relations ratées ou défaillantes, de nombreuses personnes ont un « mauvais goût dans la bouche » à l’égard des personnes qui abusent leur position d’autorité. Le week-end dernier, le Journal de Montréal a publié un article sur les terribles abus que les enfants innus ont subis aux mains d’un prêtre au Québec il y a plusieurs années. Nous pouvons nous considérer beaucoup mieux que quelqu’un comme ce prêtre, mais si nous sommes honnêtes, nous devrions admettre que nous sommes loin des normes de Dieu.

Le meilleur endroit pour découvrir ce que Dieu exige de l’humanité en général et des partenaires de mariage, en particulier, est la Bible. Que Dieu nous aide à chercher à connaître sa vérité et partager son amour avec les autres, en nous souvenant du sacrifice suprême de notre Seigneur Jésus-Christ sur la croix et de son triomphe sur le péché et la mort.

Écriture pour le week-end : « Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement, de même Christ, qui s’est offert une seul fois pour porter les péchés de plusieurs, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut. » Hébreux 9: 27-28 (LSG)

Pensée pour le week-end : « Le fait glorieux que la tombe vide nous annonce est que la vie pour nous ne s’arrête pas quand la mort vient. La mort n’est pas un mur, mais une porte. Et la vie éternelle, qui peut être la nôtre maintenant, par la foi en Christ, n’est pas interrompue lorsque l’âme quitte le corps, car nous vivons encore… et encore. » – Peter Marshall (tiré de son livre « The First Easter »)
 
 
Dans sa grâce,
 
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 313

Le 22 mars 2018

 
Chers amis,
 

Hier, j’ai vu une pancarte à l’extérieur d’une église à Montréal avec ce message : « Pour un cœur en santé exercez votre foi ». J’ai aussi écouté un message radiophonique du Dr Charles Stanley. Quand il a commencé à parler d’amertume et de pardon, j’ai écouté attentivement parce que la série de messages du pasteur Michel Martel sur le pardon a commencé à être diffusée cette semaine sur notre réseau de stations. Vous pouvez écouter « Healing Our Hurts » à : https://www.intouchcanada.org/listen/featured/healing-our-hurts.

À l’approche de Pâques, nous devons considérer la profondeur de l’amour et du pardon de Dieu pour l’humanité. Le Seigneur Jésus a pris tout le péché et la honte que nous portons quand il a été pendu sur la croix du Calvaire. Recevoir son don du salut est le début d’une relation qui devient de plus en plus précieuse alors que nous marchons sur le chemin de la justice.

Au Québec, l’église a dominé la vie des gens depuis l’arrivée des explorateurs d’Europe il y a des centaines d’années. Depuis les années 1960, beaucoup de gens se sont éloignés de l’influence de l’église. Cependant, loué soit Dieu que des milliers de personnes ont trouvé une nouvelle vie en Christ alors qu’elles commençaient à lire la Bible pour elles-mêmes.

Ce mois-ci, « Projet Chaque Foyer » distribue la littérature avec le message du salut à 17 communautés du Québec et de l’Ontario. Ayant rencontré les dirigeants de ce ministère et visité une église à St-Hubert (près de Montréal) l’été dernier où une distribution était en cours, j’ai été ravi de recevoir une enveloppe marquée « Trouver l’espoir » dans la case postal de notre ministère, ainsi qu’à la maison. S’il vous plaît, veuillez prier pour du fruit de ce ministère. Pour recevoir plus de renseignements sur ce ministère, visitez : http://www.trouverlespoir.ca/.

« Bonne fête! » à un homme pieux qui célèbre sa fête aujourd’hui. Karen et moi avons eu la joie de rester avec John et sa chère épouse, Carolyn, à Tulsa en Oklahoma le mois dernier. Quelle bénédiction d’avoir des frères et sœurs en Christ qui prient pour nous fidèlement!

Écriture pour le week-end : « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. » Matthieu 11:28 (LSG)

Pensée pour le week-end : « Sans le don miséricordieux de l’Esprit de Dieu et le don de l’armure de Dieu et le don de la repentance, nous ne pouvons pas vaincre les tentations du diable. Mais la seule raison pour laquelle la pleine miséricorde sanctifiante de Dieu nous est versée (à travers son Esprit, son armure et la repentance) est que sa colère ne l’est pas. Et la raison pour laquelle sa colère n’est pas est que Christ l’a enduré pour nous sur la croix. Par conséquent, notre délivrance des tentations de Satan est basée sur notre délivrance de la colère de Dieu. » – John Piper (de son livre « A Godward Heart »)

 
Dans sa grâce,
 

Steve Frank



Louange & prière – Volume 312

Le 15 mars 2018
 
Chers amis,
 
 

Je viens de recevoir un appel téléphonique d’un ami m’offrant quelque chose gratuitement. Puis j’ai vu l’histoire sur la première page de l’édition d’avril 2018 de « Have a Good Day », publiée par Tyndale House Publishers, Inc. : « Un acte de gentillesse a sauvé une vie » qui est également sur l’internet à : https://globalnews.ca/news/3902002/pickering-tim-hortons-act-of-kindness/. Pour ceux qui n’ont pas accès à l’internet, je vais résumer l’histoire : Pendant des années, Glen Oliver de Pickering, en Ontario, a payé pour la commande au volant de la personne derrière lui chez Tim Hortons. Il ne savait pas qu’un jour ses actes de gentillesse auraient un impact sur la vie de quelqu’un.

En juillet 2017, Glen a payé pour la commande d’une personne qui se trouvait dans un endroit sombre et prévoyait de mettre fin à sa vie. Glen a été « époustouflé » quand il a appris que son geste avait un impact si profond sur quelqu’un que ce dernier a écrit une lettre anonyme à un journal local expliquant que l’acte de gentillesse de Glen lui avait fait changer d’avis de ne plus mettre fin à sa vie. À l’approche de Pâques, je me rappelle de l’événement ultime qui change la vie : quand Jésus est mort volontairement sur la croix pour nos péchés.

Un homme dont le nom est synonyme de doute dans la Bible est Thomas. Dans son livre « People Just Like Us », J. Oswald Sanders examine ce que Thomas était : « L’image de Thomas dans l’Écriture est d’une mélancolique typique : il a trouvé désespérément facile de regarder le côté obscur des choses et d’évoquer des difficultés. La nature de Thomas était placée dans un ton mineur. Il avait tendance à considérer une possibilité sombre comme une certitude. La confiance et la vision optimiste d’un enfant étaient absentes dans son cas. »

Le week-end dernier, Karen et moi avons eu la joie de voir plus de trente enfants participer à la conférence missionnaire pour enfants à l’église Grace de Verdun. Voir leur joie en regardant des marionnettes et d’écouter Wanda Mellette raconter une histoire vraie au sujet des missionnaires en Colombie était réconfortante. Il est également encourageant de voir la transformation qui a eu lieu dans la vie de Thomas. Sanders écrit : « Dans une sublime condescendance, le Seigneur de la gloire rencontra Thomas, obstiné et sombre, sur sa propre base. Une fois de plus, les disciples étaient rassemblés dans la chambre haute … Dans un silence émerveillé, Jésus distingua l’absent.

C’est un fait émouvant que les deux disciples que le Seigneur a favorisés avec une attention particulière après sa résurrection étaient le plus grand négateur et le plus grand douteur. Il se spécialisa dans la réparation des roseaux brisés et dans l’éventage des mèches faiblement brûlantes dans la flamme. »

Avez-vous été découragé ces derniers temps? Rappelez-vous que le soleil brille toujours au-dessus des nuages ​​et que le Fils attend toujours que vous vous tourniez vers lui pour obtenir de l’aide.

Écriture pour le week-end : « Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné Sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. » 1 Jean 3:16 (LSG)

Pensée pour le week-end : « Les paroles sages tombent souvent sur un sol stérile, mais un mot gentil n’est jamais jeté. » – Sir Arthur Helps (de « When Life Takes What Matters » par Susan Lenzkes)
 
 
Dans sa grâce,
 

Steve Frank